Histoire de l'agility 

Dans le monde

C'est en Angleterre, en 1977, que naquit l'agility, fruit de la rencontre et de l'imagination de deux hommes. John Varley, membre du comité d'organisation de l'exposition cynologique de la Crufts et Peter Meanwell, un cynophile et juge de travail, s'associent pour animer le Crufts Show de Londres de 1978, organisé par le Kennel Club depuis 1891 : c'est à cette occasion que se déroulera la première démonstration d'agility au monde.

Cette représentation fut exceptionnellement bien accueillie, et, dès 1979, l'agility est officiellement reconnu par le Kennel Club qui adopta un règlement officiel. Peter Lewis fut l'un des principaux promoteurs de l'agility en Grande-Bretagne, avec la volonté de faire reconnaître ce sport par la Fédération Cynologique Internationale.

L'agility, déjà pratiqué avec succès dans de nombreux pays, sera reconnu en 1989 par la Fédération Cynophile Internationale. Une commission spécifique fut créée, avec pour but d'établir un règlement afin d'uniformiser les caractéristiques des obstacles ainsi que les critères de jugement. Il sera utilisé au niveau international dès 1991.

En France, c 'est en octobre 1987 que la Sous-commission d'agility de la Société Centrale Canine fut désignée. 

(image du premier parcours agility)

En Suisse

En Suisse, le 1er championnat d'agility national s'est déroulé en 1991.

Le premier championnat du monde fut organisé à Morges en 1996. Organisé par M. Felix Calabria. Les membres du Funny dog, en collaboration avec d'autres clubs, participèrent au déroulement de cette manifestation.

Le premier championnat romand eut lieu en 1998. 

... et le Funny 
Le Funny Dog, lui, est né à l'instigation et  grâce à la générosité de M. & Mme Maeder.
M. André Baumberger, lors de l'Assemblée Constitutive du 
2 juillet 1990, en présentait les statuts et fut élu le 1er président du Funny Dog, fonction qu'il occupera pendant 10 ans, au service de passionnés qui sont aujourd'hui une cinquantaine.

Il sera soutenu pendant toutes ces années par Kurt Kaeppeli, moniteur en exercice et ancien juge international, pour défendre les valeurs de l'agility : convivialité, respect et la volonté de donner à son animal l'équilibre indispensable à un développement physique et psychologique harmonieux.